Évaluation de la dépression

Ce test, l’échelle de dépression de Hamilton, est l’un des plus utilisés par les professionnels de la santé pour évaluer l’évolution des symptômes lors du traitement (psychothérapie ou médicaments antidépresseurs) de la dépression.

Elle a été publiée en 1960 par le psychiatre Max Hamilton et révisée en 1967. Teenager boy worried sitting on the floorIl est conçue pour être utilisée par un professionnel formé lors d’une consultation à partir de ses observations et des réponses de la personne qui consulte. Pour cette raison, il faut considérer les résultats comme étant un peu plus approximatif lorsque le test est utilisé par la personne elle-même.

——————————–

1) Humeur dépressive (tristesse, sentiment d’être sans espoir, impuissant, auto-dépréciation)
0) Absent
1) Ces états affectifs ne sont signalés qui si l’on interroge le sujet.
2) Ces états affectifs sont signalés verbalement spontanément.
3) Le sujet communique ces états affectifs non verbalement (expression facile, attitude, voix, pleurs).
4) Le sujet ne communique pratiquement que ses états affectifs dans ses communications spontanées verbales et non verbales.

2) Sentiments de culpabilité
0) Absent.
1) S’adresse des reproches à lui-même, a l’impression qu’il a causé un préjudice à des gens. 2) Idées de culpabilité ou ruminations sur des erreurs passées ou des actions condamnables.
3) La maladie actuelle est une punition. Idées délirantes de culpabilité.
4) Entend des voix qui l’accusent ou le dénoncent et/ou a des hallucinations visuelles menaçantes.

3) Suicide
0) Absent
1) A l’impression que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue.
2) Souhaite être mort ou équivalent : toute pensée de mort possible dirigée contre lui-même.
3) Idées ou gestes de suicide.
4) Tentatives de suicide.

4) Insomnie du début de nuit
0) Absent.
1) Se plaint de difficultés éventuelles à s’endormir.
2) Se plaint d’avoir chaque soir des difficultés à s’endormir.

5) Insomnie du milieu de nuit
0) Pas de difficulté.
1) Le malade se plaint d’être agité ou troublé pendant la nuit.
2) Il se réveille pendant la nuit.

6) Insomnie du matin
0) Pas de difficulté.
1) Se réveille de très bonne heure le matin mais se rendort.
2) Incapable de se rendormir s’il se lève.

7) Travail et activités
0) Pas de difficulté.
1) Pensées et sentiments d’incapacité, fatigue ou faiblesse se rapportant à des activités professionnelles ou de détente.
2) Perte d’intérêt pour les activités professionnelles ou de détente, ou décrite directement par le malade ou indirectement par son apathie, son indécision et ses hésitations.
3) Diminution du temps d’activité ou diminution de la productivité.
4) A arrêté son travail en raison de sa maladie actuelle.

Interprétation :

puceScore de 0 à 9 : Non dépressif(ve)
puceScore de 10 à 13 : Symptômes dépressifs légers
puceScore de 14 à 17 : Symptômes dépressifs légers à modérés
puceScore de 18 à 52 : Symptômes dépressifs modérés à sévères

Cette échelle ne doit être utilisée qu’à titre indicatif.

Elle ne remplace d’aucune façon l’évaluation d’un professionnel.

pdficonechelle-hdrs


bas-de-page-site