Analyse transactionnelle en groupe

Echanges sociaux

E. Berne part du postulat d’une soif de stimulation comparable à la faim, ces stimuli doivent être toujours nouveaux. Ces stimulations sont perçue comme plus importantes quant il s’agit d’échange sociaux et d’intimité physique. Cette soif se décompose en deux soifs.

La soif de reconnaissance est la sublimation de la soif de stimuli.

La soif de structure permet à l’individu de structurer son temps de veille par son matériel psychologique par des échanges sociaux avec les jeux et les passe-temps et de trouver l’intimité.

Analyse des transactions

zusammenarbeitUne transaction est une communication entre deux personnes cherchant chacun à activer un état précis du Moi.

Par la création du groupe, le thérapeute veut stimuler les transactions normales (stimulus et réponse pour un même état du Moi) et croisées (stimulus et réponse pour un état du Moi différent : par exemple, transaction Adulte Adulte, la réponse est Enfant Parent).Ensuite, il rétablit la transaction Adulte¬ Adulte entre les membres du groupe pour analyse.

Analyse des jeux

Un jeu est un ensemble de transactions dont la conclusion est prévisible. Le thérapeute analyse chaque jeu pour augmenter la compréhension du groupe.

Analyse des scénarii

Un scénario est un programme de jeu dont la finalité est inconnue du groupe et connu du thérapeute. En ayant connaissance du scénario, chaque membre peut alors trouver grâce au thérapeute un moyen de le terminer de façon constructive.

Contrôle Social

Le patient est guérit quand il a intégré un ensemble de jeux aboutissant à la réussite du scénario personnel. Il acquiert le contrôle social des situations pathologiques.

Limites

Chaque patient peut abandonner la thérapie s’il ne s’adapte pas au groupe mais aussi à la stratégie du thérapeute. Dans ce cas, il peut faire appel à un autre thérapeute avec qui il aura plus de réussite. Nous voyons ici l’intimité accordée au thérapeute par le patient.

 —————————————————————————————————————————-

bas-de-page-site