Extrait – Biographie de Rogers

Carl Rogers, un des psychologues américains les plus renommés de sa génération, a fondé l’Approche Centrée sur la Personne.

Carl-RogersIl a posé les bases de cette approche humaniste en s’appuyant sur ses expériences personnelles et professionnelles, et l’a développée jusqu’à sa mort. Il avait à coeur d’élaborer ses découvertes à partir de sa clinique dans une dynamique empirique et phénoménologique. Avec lui, on se situe d’emblée dans le présent, dans la perception fine de ce qui surgit au moment même où cela est vécu. Afin de mieux comprendre la pensée de Carl Rogers, il est important de connaître quelques parcelles de son histoire personnelle et d’avoir un aperçu du milieu culturel et social dans lequel il a évolué. L’influence manifeste de ce contexte mérite d’être précisée, car elle donne un sens plus exact du terreau d’où émergeront ses travaux.

Les premières années… Carl Ransom Rogers est né le 8 janvier 1902 à Chicago, aux États-Unis. Quatrième d’une fratrie de six enfants, qui compte une fille et cinq garçons, il est élevé dans un cadre religieux et moral extrêmement strict. La famille Rogers est protestante et c’est dans un milieu traditionaliste et évangéliste qu’il grandit. Ses parents, protestants fondamentalistes, tous deux issus de familles implantées en Amérique depuis plus de trois cents ans, ont gardé un esprit « pionnier » dont Carl hérite et qui lui donna probablement ce caractère novateur et entreprenant qui le caractérisera tout au long de sa vie. Enfant, il n’est pas en très bonne santé et on lui prête une trop grande sensibilité, ce qui contribue sans doute à le rendre solitaire. Il se console en lisant et en s’échappant dans un monde imaginaire. Ces longues heures studieuses lui donnent une avance considérable sur les garçons de son âge. Il développe très jeune cette capacité de concentration et de constance dans les études. Ces aptitudes lui permettent de se distancier de ses camarades, signe de prématurité du précurseur qu’il deviendra. C’est pourtant auprès d’eux qu’il trouve la chaleur qui fait indubitablement défaut à la maison.

La sévère ambiance familiale ne laisse aucune place aux divertissements. L’isolement, le travail et la prière sont de rigueur. Bien que ses parents aiment leurs enfants et leur prodiguent une grande attention, ils exercent sur eux un contrôle permanent qui donne pourtant l’impression de leur laisser une certaine liberté. La réalité est tout autre et c’est une autodiscipline austère qui régit le comportement de chacun. Les règles ne sont jamais clairement exprimées, elles sont implicites et respectueusement appliquées, ne suscitant aucune contradiction. L’éducation, soutenue par une implication religieuse rigide, est rigoureuse et sans complaisance. Carl Rogers se souviendra longtemps des litanies de sa mère.

pdficon  Lisez la suite…  carl-rogers-biographie

—————————————————————————————————————————–J’espère-que-cet-article-vous-aura-été-utile1 copie