Le besoin d’individualité se fait-il au détriment du couple ?

« Le paradoxe de l’amour réside en ce que deux êtres deviennent un et cependant restent deux. »[1]

1+1=1  ou 1+1=2 ?

fotolia_2702196Du rouge et du jaune font il de l’orange une fois ensemble ou reste-il du rouge et du jaune ?

Là semble être pour moi la question de la définition du couple et toute la complexité à le définir.

A la base, je pense que c’est la singularité des êtres qui forme la particularité des couples.

Un couple est l’association de deux identités[2] bien dissemblables car chaque composante d’un couple est unique.

Si on considère l’homme comme « un système auto-organisé qui assure lui- même son développement et sa cohérence en mettant toutes ses ressources et toutes ses régulations au service de son identité et de ses buts »[3], on peut schématiser son organisation sous forme d’une pyramide, prolongée au sommet, et comportant sept niveaux logiques interconnectés.

L’identité est définie dans le domaine de la PNL comme un système faisant partie d’un système plus vaste auquel nous sommes relié. Le terme employé est les niveaux logiques[4]. Chaque partenaire arrive donc dans le couple avec:

Son environnement :
Ce qui l’a entouré, ce qui l’entoure, ce à quoi il réagis

Il arrive aussi avec ses comportements :
Ce qu’il à fait, ce qu’il fais, comment il a ou il réagis

Il possède aussi des capacités :
Ce qu’il sait faire, ce qu’il a appris

Il possède aussi des valeurs et des croyances:
Ce en quoi il croit, ce qui le guide et le limite.

Tout cela détermine sont identité essentielle:
Qui il est réellement.

Quel sont ses rôles et  ce qui donne un sens à sa vie:
Que souhaite-il devenir, qu’est ce qu’il favorise, c’est sa mission, son idéal.

fotolia_2813403Ce modèle est aussi utilisé pour définir l’identité d’une structure (entreprise, association), il me semble difficilement applicable pour définir un couple. Si l’on s’accorde à dire qu’un couple et l’union de deux personnes de la même espèce, à partir de ce constat, on peut approfondir la définition en disant qu’il est l’association de deux identités bien singulières.

Nous venons donc de voir de quoi est constitué un couple.

Pour continuer à exposer ma conception du couple, il me parait incontournable de s’attarder plud tard sur ce qui relie, ce qui réuni les deux composantes du couple.

« Ce n’est pas à cause de l’attraction terrestre que des gens tombent… amoureux ! »   (5)

[1] Erich Fromm (psychanalyste américain d’origine allemande, 1900-1980)
[2] L’identité est la reconnaissance de ce que l’on est, par soi-même et par les autres.
[3] Monique Esser « La PNL en perspective »
[4] D’après les travaux d’Alfred Whitehead et Bertrand Russel (Principia mathematica 1910-1913) , Gregory Bateson, Ray Birdwhistell, Erving Goffman, Paul Watzlawick, mis en forme par Robert Dilts (modèle du champ unifié).
[5] Albert Einstein (physicien américain d’origine allemand, 1879-1955)
—————————————————————————————————————————–

J’espère-que-cet-article-vous-aura-été-utile1 copie