Pour accompagner un apprentissage

Le processus d’intégration d’un apprentissage relève de la qualité de l’interaction entre l’intervenant et l’apprenant.

C’est l’attitude de l’intervenant qui permet l’existence ou la non-existence du processus d’intégration mentale de l’apprentissage.

La réussite de ce processus dépend du respect d’un certain nombre de critères :

« D’après des travaux de Reuven Feuerstein sur les critères de la médiation cognitive »

  •  L’intervenant met en place un contrat d’intention entre lui et l’apprenant sur le cadre et l’objectif de l’interaction proposée. L’apprenant doit partager, par réciprocité, cette intentionnalité.  L’intervenant doit avoir la conviction de son intention : vous savez ce que je veux faire, pourquoi je veux le faire et je vous mobilise dans cette interaction.
  • L’intervenant permet à l’apprenant de transcender son niveau de compétence, de dépasser la limite existante, d’élargir le niveau de compréhension de l’expérience en cause à d’autres contextes.
  •  L’accompagnement de l’intervenant permet à l’apprenant de mettre une signification et de donner du sens à l’expérience et à l’apprentissage.
  •  L’intervenant montre l’évolution du niveau de compétence de l’apprenant en lui faisant découvrir l’écart entre sa compétence de départ et celle d’arrivée.  Il fait des « feed-back » valorisants.
  •  L’intervenant régule et contrôle le fonctionnement et les comportements de l’apprenant dans l’interaction de communication, particulièrement au niveau de la perception, du rythme, de l’attention, du besoin de précision et de l’application d’un comportement systématique
  • L’intervenant permet à l’apprenant de vivre l’expérience dans un climat de confiance en manageant le fait que chaque individu est porteur de son propre modèle du monde et de la réalité.
  • L’intervenant accompagne l’apprenant dans un fonctionnement de challenge pour lui faire découvrir son potentiel, ses ressources et dépasser le niveau acquis.
  • L’intervenant transcende chez l’apprenant l’intérêt et la nécessité d’être en recherche, d’avoir un objectif, d’être en quête d’un but.
  •  L’intervenant permet à l’apprenant de prendre conscience de ses possibilités à mettre en place des changements significatifs au niveau de ses comportements et capacités
  • L’intervenant amène l’apprenant à constater qu’il y a toujours plusieurs alternatives et qu’il a des ressources qui lui permettent une alternative positive.
  • L’intervenant montre à l’apprenant l’importance d’avoir le sentiment d’appartenir à un système, à un groupe et de vivre dans son interaction.
  • Pour assurer la cohérence des apprentissages, le système (institution, autres intervenants présents,… ), qui collabore à l’action doit partager ce cadre de référence.

—————————————————————————————————————————–

bas-de-page-site