Archives pour la catégorie Souffrance & résilience

Introduction à la résilience par Anaut Marie

Dans le champ de la clinique et des soins, les apports de la résilience et des facteurs de protection peuvent être analysés à partir de leurs convergences, de leurs complémentarités mais aussi de leurs différences face aux modèles devenus classiques de la prise en compte des facteurs de risque et de la vulnérabilité des personnes.

Lire la suite

Qu’est-ce que la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) ?

La thérapie d’acceptation et d’engagement (Acceptance and Commitment Therapy, ACT), développée par le psychologue américain Steven C. Hayes et ses collègues, appartient au courant de la thérapie cognitive et comportementale. Plus précisément, elle figure parmi les thérapies récentes dites contextuelles, aussi appelées thérapies de troisième vague.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’être tuteur de résilience ?

“Si vous ne pouvez pas changer une situation qui vous fait du mal, vous pouvez toujours choisir l’attitude avec laquelle vous allez l’affronter.”
-Viktor Frankl-

La résilience peut s’apprendre, ce n’est pas un trait de la personnalité qui ne serait présent que chez quelques êtres humains, et pas chez d’autres.

Lire la suite

De la souffrance peut naître le meilleur

z-img-1138526616f

Un gros drame, une configuration familiale traumatisante, un choc émotionnel, une histoire personnelle déstabilisante…

Lorsque l’on nous raconte la vie des autres, on se dit : « Ce n’est pas possible, comment peut-on se relever  d’un truc pareil ? Moi, à sa place, j’aurais sombré ! » Et pourtant, l’être humain peut se remettre des pires situations.

Lire la suite

Pour être heureux, il faut avoir souffert

z-img-11353932175

Le bonheur et le malheur ne s’opposent pas, mais se complètent comme le jour et la nuit. L’inverse de leur indissociable couplage est la mort affective, l’indifférence. Attachement et amour ne peuvent se développer que si nous avons connu la souffrance et le retour à la sécurité. La neurologie cognitive n’a qu’une vingtaine d’années, et déjà ses découvertes se comptent par milliers, dont Boris Cyrulnik vulgarise génialement les paradoxes.

Lire la suite

Cessez de relativiser la souffrance

Chaque année en France, près de 10 500 personnes meurent par suicide, ce qui représente près de trois fois plus que les décès par accidents de la circulation. Le suicide est la 1ère cause de mortalité des 25-34 ans (20 % du total des décès dans cette tranche d’âge) et la 2ème cause (après les accidents de la circulation) chez les 15-24 ans (16,3 % du total des décès).Face à ces données, voici le scoop du jour : si la souffrance s’évaluait sur une échelle matérielle (liée au confort de vie) la France ne se situerait pas dans le groupe des pays européens à taux élevés de suicide !!

Lire la suite

La souffrance

La souffrance

s-img-126952881dd….. Il faut comprendre et ne pas refuser le chagrin. Le refuser c’est donner de la continuité à la souffrance ; le refuser c’est échapper à la souffrance. Pour comprendre la souffrance, il faut l’aborder directement, comme une expérience que vous faites, sans chercher à trouver un résultat déterminé.

Lire la suite