Archives pour la catégorie La P.N.L

La PNL apporte des outils importants pour prendre en charge le développement d’une personne, tant sur le plan des valeurs personnelles, que de ses objectifs ou dans la manière de gérer ses émotions et ses relations aux autres, la PNL est devenue l’outil indispensable à la pratique du coaching.

Qu’est ce que la PNL ?

La Programmation Neuro-Linguistique est née au milieu des années 70 sur le campus de l’université de Santa-Cruz en Californie. John Grinder et Richard Bandler fondent ce qu’ils appelleront la modélisation.

Lire la suite

L’école de Palo Alto

Palo Alto est une petite ville située dans le sud de San Francisco, aux USA.

Cette petite ville californienne de Palo Alto fait penser aujourd’hui à la Silicon Valley et à la myriade de laboratoires où ont été mises au point des technologies informatiques, de la souris à l’imprimante laser.

Lire la suite

Les niveaux logiques

Si on considère l’homme comme « un système auto-organisé qui assure lui- même son développement et sa cohérence en mettant toutes ses ressources et toutes ses régulations au service de son identité et de ses buts »[1], on peut schématiser son organisation sous forme d’une pyramide, prolongée au sommet, et comportant sept niveaux logiques interconnectés.

Lire la suite

Introduire la lumière dans l’obscurité : Le principe de l’intention positive

Parmi les présupposés de la PNL les plus important, celui « de l’intention positive » est souvent mal compris (et donc controversé). Ce principe stipule qu’à un certain niveau tout comportement détient ou a détenu une intention positive. En d’autres termes, tout comportement sert ou a déjà servi un but positif.

Lire la suite

Les positions perceptuelles

Les chercheurs en Programmation Neuro-Linguistique proposent quatre positions que chacun peut adopter dans le cadre perceptuel. Adopter successivement ces quatre positions semblent nécessaires pour apprécier correctement une situation, pour avoir une “bonne intuition” (du latin “intuitio” : regard).

Lire la suite

Faire un Feed-Back

  • La satisfaction de nos motivations sociales (besoins sociaux et de communication) et personnelles (besoin de l’ego et d’autosatisfaction) nécessite la reconnaissance de nos mérites par autrui.
  • Cette stimulation valorise (j’existe). Elle crée un état interne « ressource » (apport positif) et évite un positionnement en état interne « dépréciatif » (apport négatif).
  • La qualité de cette calorie psychologique favorise le développement d’une calorie de « valorisation constructive » pendant laquelle une critique voire un reproche peuvent être acceptés.

Lire la suite

L’index de computation ou schéma de l’expérience subjective

En P.N.L. nous postulons l’unité de la personne.  John Grinder et Richard Bandler, insistent sur les possibilités cognitives de l’être humain, c’est-à-dire son aptitude à apprendre ou encore en utilisant le méta­phore informatique à «programmer » son cerveau pour telle ou telle tâche car nous influençons et sommes influencés par l’environnement dans lequel nous nous trouvons.

Lire la suite

Le processus dynamique d’une croyance

Imaginons un individu qui se croit incapable de faire quelque chose, d’atteindre un objectif.  Un homme qui se dit: «Je suis un perdant », par exemple.

S’il s’attend à échouer, va-t-il mobiliser toutes ses ressources ?

D’après Anthony Robbins « Pouvoir illimité »

Lire la suite

La conception Ericksonienne de l’inconscient

L’être humain est un système vivant intelligent global.  Dans ce système vivant intelligent, la partie qui pense consciemment, réfléchit, décide et agit de façon délibérée et volontaire est la partie consciente.

L’inconscient c’est tout le reste, tout ce dont nous ne sommes pas conscient.

Lire la suite